Conditions particulières durant la grossesse (cf. article 26.25)

L’intensité des facteurs de risque variant énormément d’un stage à l’autre, il est de la responsabilité de la résidente de discuter avec son directeur de programme afin de modifier, au besoin, l’ordre des stages durant la grossesse.  Pour faciliter cet exercice, il est préférable de discuter de cette question dès le début de votre grossesse, car le réaménagement de vos stages peut avoir une influence sur l’ordre des stages de vos confrères et consœurs.

Dès le début de la grossesse, vous ne devez pas travailler plus de 8 heures par jour lorsque vous n’êtes pas de garde. 

À partir de la 20e semaine de grossesse, vous pouvez exiger d’être relevée de vos gardes. Les résidentes enceintes qui travaillent à l’urgence ou dans tout autre service fonctionnant par quart de travail, doivent être exemptées des quarts de nuit à partir de la 20e semaine de grossesse.  Elles doivent aussi avoir 2 jours de congé consécutifs par semaine. Notez toutefois qu’à l’exception des 2 fins de semaines de congé, ces jours ne doivent pas nécessairement être un samedi et un dimanche.

Nous vous rappelons que vous n’avez pas de permission à demander. Vous devez néanmoins en informer votre directeur de programme et convenir avec lui des modalités qui vous permettront d’atteindre les objectifs du stage en cours.