Évaluation et rémunération du stage hors-Québec

Dans le cadre de sa formation postdoctorale, il est possible à un résident qui le souhaite d’effectuer un stage hors-Québec. Dans la majorité des cas, ces stages pourront être crédités au dossier académique du candidat.

Ainsi, l’entente prévoit que le résident peut faire deux mois de stage s’il est inscrit en médecine familiale et six mois de stage dans toutes les autres spécialités.  Il est nécessaire de diviser ces mois de stage permis en deux catégories.  Dans un premier temps, un mois de stage en médecine familiale ou trois mois dans toutes les autres spécialités peuvent être acceptés, dans la mesure où le stage rencontre la condition du « peu ou pas disponible au Québec».  Pour les mois restants, soit un mois en médecine familiale et trois mois en spécialité, le stage doit servir à « acquérir toute autre compétence élective ». 

Pour y avoir accès, le résident devra présenter le formulaire intitulé « Demande de stage en milieu non agréé Québec et hors-Québec » du Collège des médecins du Québec (CMQ) dûment rempli, conjointement avec son directeur de programme.  Ce dernier détermine si le stage est compatible avec le programme de formation en cours et donne son avis à savoir si celui-ci est « peu ou pas » disponible au Québec. Le directeur de programme envoie ensuite le formulaire au vice-doyen aux études médicales postdoctorales qui l’approuve, avant de le transmettre au CMQ pour évaluation et approbation. Le formulaire devrait être transmis au Collège au moins 90 jours avant la date de début du stage. C’est le CMQ qui doit s’assurer que le stage hors-Québec peut être reconnu dans le cadre de sa formation.

Aucun remboursement pour des frais de déplacement ne pourra être octroyé pour un stage hors-Québec.