• Accueil
  • Actualités
  • Suspension de l’octroi des PREM 2016 en médecine familiale La réponse de la FMRQ

10 décembre 2015

Suspension de l’octroi des PREM 2016 en médecine familiale La réponse de la FMRQ

Nous avons été interpellés par plusieurs d’entre vous concernant l’octroi des PREM 2016 en médecine familiale. Vous êtes nombreux à nous avoir souligné vos inquiétudes, très légitimes, devant la situation actuelle.

Il y a effectivement une directive de la part du Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) à l’effet de suspendre l’octroi des PREM en médecine familiale et ce, en attendant la signature d’une entente entre la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) et le MSSS sur les règles de gestion. Actuellement, aucun chef de département régional de médecine générale (DRMG) ne devrait accorder d’avis de conformité.

Nous avons fait des représentations auprès des instances concernées afin de faire valoir l’opinion des médecins résidents :

  • Nous avons demandé à ce que les règles de gestion qui étaient en cours pendant le processus d’application du 15 octobre au 15 novembre demeurent les mêmes pour l’octroi des PREM 2016 ;
  • Nous avons demandé à ce que ces mêmes règles de gestion soient respectées par les chefs de DRMG des 18 différentes régions du Québec ;
  • Nous avons réitéré nos inquiétudes, partagées auprès du Ministre lors de notre passage à l’Assemblée nationale sur le projet de loi 20, à savoir que les médecins résidents ainsi que les jeunes médecins ne doivent en aucun cas faire seuls les frais des problèmes d’accessibilité aux soins de première ligne ;
  • Nous avons fait part de nos appréhensions au Comité de suivi de la planification des effectifs médicaux sur lequel siègent les principaux intervenants chargés de répartir les effectifs médicaux sur l’ensemble du territoire québécois (facultés de médecine, MSSS, FMOQ, FMEQ, CMQ, Ministère de l’éducation), notamment sur le fait que les négociations entre la FMOQ et le MSSS se fassent sur le dos des jeunes médecins alors que le fardeau devrait être réparti sur l’ensemble des médecins de famille ;
  • Conséquemment, nous demandons au ministre de la Santé et des Services sociaux de régler la situation rapidement, avec la diligence qu’on lui connaît.

Vous, médecins résidents, avez à cœur les besoins de la population ainsi que la qualité des services rendus à vos patients. Nous rappelons au MSSS ainsi qu’à la FMOQ que nous sommes grandement concernés par les discussions qui ont lieu actuellement et nous les invitons à tenir compte de l’impact de ces mesures sur vous et votre carrière avant de prendre toute décision vous concernant.

Pour toute question, commentaire ou témoignage, veuillez communiquer avec la FMRQ, à gcoiteux@fmrq.qc.ca ou 1 800 465-0215 / 514 282-0256.