Skip to content

Prise de position

Nous devons nous assurer qu’une implantation bâclée d’une réforme pédagogique radicale comme la CPC ne se reproduise plus jamais. Surtout une réforme poussée de façon idéologique par un organisme pancanadien, dont ce n’est pas le rôle de décider comment enseigner dans nos universités.
Voilà ce que la FMRQ est allée faire valoir en commission parlementaire le 1er février 2022 dans le cadre du projet de loi n° 11.